Quels sont les pannes courantes sur une cigarette électronique ?

Publié le : 15 octobre 20214 mins de lecture

La cigarette électronique est un appareil produisant de la vapeur en utilisant des flacons remplis de e-liquides en tant que combustible. Le dispositif fonctionne via un système électrique relativement simple, mais des problèmes techniques sont susceptibles de survenir avec des utilisations ponctuelles ou régulières. Ces types de dysfonctionnement courants sont de diverses natures et affectent notamment différentes parties de l’e-cigarette.

Les problèmes de batterie

La batterie est le composant délivrant la puissance nécessaire pour chauffer le e-liquide présent dans le réservoir. À l’instar des appareils mobiles comme le smartphone, tablette ou laptop, les performances de la batterie de la cigarette électronique se détériore au fil du temps et peut causer un mal fonctionnement durant une session de vapotage. Ce composant présente une durée de vie de 300 cycles en moyenne et ce dernier peut ne plus opérer correctement au-delà de cette valeur. Un mauvais contact est aussi en mesure de limiter ou couper la puissance, et si la batterie est neuve, une panne est généralement causée par un serrage excessif écrasant la résistance sur le plot de la batterie.

Une batterie clignotante peut indiquer un problème technique résultant sur une absence de production de vapeur. Celle-ci peut être simplement déchargée, mais si elle continue de clignoter après un rechargement avec une aspiration difficile, un problème de surchauffe peut avoir déclenché le système de sécurité pour bloquer la vaporisation et protéger l’utilisateur.

Les pannes du réservoir

Les atomiseurs ainsi que les clearomiseurs peuvent être noyés lorsqu’ils sont remplis à leur capacité maximale. De ce fait, même si la batterie fonctionne de manière optimale, le tank ne chauffera pas et demandera un nettoyage suivi d’un séchage afin d’éliminer l’excédent de liquide. Alternativement, un faux contact entre le réservoir et la batterie peut également provoquer ce problème, surtout si le vapoteur a démonté la cigarette électronique pour effectuer un rechargement.

L’excès de e-liquides dans le réservoir est d’ailleurs une des causes principales des remontées désagréables et le phénomène peut aussi survenir si le vapoteur aspire fortement avant que le liquide soit vaporisé.

Les dégâts de la résistance

La résistance est la pièce transférant la puissance de la batterie vers le réservoir et ses mèches se dégradent à force d’être chauffé. Une résistance usée résultera sur une réduction de la production de vapeur et peut en plus altérer la sensation d’inhalation en y ajoutant un goût brulé. L’utilisation d’un Ohmmètre sur la résistance permettra directement de déterminer si celle-ci doit être remplacée.

Attention, la résistance neuve doit être amorcée en imbibant son coton avec quelques gouttes de e-liquides avant de pouvoir vapoter.

Plan du site